Actualité

Près de chez vous

Régions

Aix-Marseille French Tech

13/02/2017 18:15
Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Pour faire de la France une « République numérique », le Gouvernement a lancé un grand mouvement de mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement des start-ups numériques françaises : la French Tech. L’ambition est de faire éclore des start-ups « Tech champions », de promouvoir le savoir-faire français à l’international et d’attirer des investisseurs étrangers. La labellisation de « Métropoles French Tech » a permis de structurer l’écosystème français sous la forme d’un réseau rassemblant Paris et 13 autres écosystèmes remarquables qui sont les têtes de proues de la French Tech en régions, et dont Aix-Marseille a été l’une des pionnières.

 

 

Aix-Marseille-French-Tech---BNP-Paribas-Real-Estate---resized

 

L’initiative French Tech

Les start-ups accélèrent l’innovation dans tous les secteurs d’activité; leur valeur repose toute ou partie sur le numérique comme dans les technologies de la santé (medtech), les technologies vertes (cleantech), les biotechnologies (biotech), la finance (fintech) ou encore dans les entreprises industrielles.

Pour favoriser en France l’émergence de start-up à succès pour générer de la valeur économique et des emplois, le Gouvernement a créé l’initiative French Tech fin 2013. La French Tech désigne tous ceux qui travaillent dans ou pour les start-ups françaises et qui s’engagent pour leur croissance et leur rayonnement international : les entrepreneurs en premier lieu, mais aussi les investisseurs, ingénieurs, designers, développeurs, grands groupes, associations, médias, opérateurs publics, instituts de recherche…

L’initiative French Tech est portée par la « Mission French Tech », qui travaille en lien serré avec les pouvoirs publics. Ses partenaires sont les opérateurs nationaux, qui coordonnent leurs actions en faveur des start-ups : la Caisse des Dépôts, Bpifrance et Business France. Les financements de l’initiative French Tech dédiés aux accélérateurs (200 M€) et à l’attractivité internationale (15 M€) s’inscrivent dans le Programme d’investissements d’avenir.

Métropoles French Tech

Label « Métropole French Tech »

Pour démultiplier son action, le gouvernement a lancé un appel à projets pour la labellisation de territoires. Les territoires labellisés se sont engagés à tout mettre en œuvre pour dynamiser l’écosystème et mettre en place les dispositifs nécessaires pour faire passer les start-ups de l’idée au « Tech champion ». L’objectif du label est de susciter une dynamique dans toute la France pour faire du pays tout entier un vaste accélérateur de start-ups.

Ces métropoles sont remarquables par la taille et la dynamique de croissance de l’écosystème et en particulier la mobilisation des entrepreneurs, le montant cumulé des levées de fonds, le nombre de start-up en très forte croissance, un programme d’animation à destination de l’écosystème, des espaces identifiés et des infrastructures favorables au développement de ces entreprises.

En 2014, neuf métropoles sont labellisées : Aix-Marseille, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nantes, Rennes et Toulouse. En 2015, quatre nouveaux « écosystèmes » sont labellisés : Brest, Normandie, Nice et Nancy-Metz, avec leurs villes partenaires. Les labels de chacune des 13 métropoles French Tech ont été confirmés en juillet 2016.

9 réseaux de start-ups thématiques viennent compléter le dispositif

1/ #HealthTech : #BioTech #MedTech #e-sante (santé et médecine)

2/ #IoT #Manufacturing (internet des objets, robots et drones)

3/ #EdTech #Entertainment (divertissement, culture, média)

4/ #CleanTech #Mobility (développement durable et nouvelles formes de mobilité)

5/ #FinTech (banque et finances)

6/ #Security #Privacy (sécurité et protection)

7/ #Retail (commerce et distribution)

8/ #FoodTech (agriculture et alimentation)

9/ #Sports

French Tech : de nouvelles initiatives depuis 2015

  • Des réseaux d’entrepreneurs français, labellisés par l’État « French Tech Hubs », sont structurés dans 12 villes du monde entier, de New York à Tokyo en passant par Moscou et Le Cap.
  • L’accès au fonds « French Tech Accélération », d’un montant total de 30 M€.
  • « French Tech Ticket », destiné aux entrepreneurs étrangers qui veulent monter ou développer leur start-up en France.
  • Le déploiement de la « Bourse French Tech » : en 2 ans, environ 1 000 porteurs de projets ont reçu une subvention pour un montant global de 26 M€.
  • La French Tech au CES 2017 : près de 500 entreprises françaises étaient présentes au Consumer Electronic Show de Las Vegas, rendez-vous majeur dédié à l’innovation technologique

 

French Tech Definition - Aix Marseille French Tech - BNP Paribas Real Estate

Focus sur la French Tech Aix-Marseille

Un territoire à haut potentiel

Aix-Marseille, c’est un territoire à portée mondiale, positionné à la confluence d’une zone business EMEAA étendue (Europe, Middle-East, Africa, Asia). Le territoire d’Aix-Marseille compte 1,8 M d’habitants dont 50 % ont moins de 35 ans, 750 000 salariés dont 40 000 du numérique, 150 entreprises « Tech championnes » au CA annuel supérieur à 5 M€ et plus de 700 entreprises à capitaux étrangers.

En plus de sa situation privilégiée et de sa dimension culturelle omniprésente, le territoire Aix-Marseille bénéficie d’un aéroport international, d’un port maritime de niveau mondial, d’infrastructures de transport multimodales, de logistique de très haut niveau et de la plus grande université francophone du monde (77 000 étudiants). Aix-Marseille French Tech est dotée d’accélérateurs privés dans des secteurs porteurs de croissance et créateurs d’emplois : e-commerce, e-tourisme, transmédias, data centers, big data, cloud, mobilité, RFID, NFC ou microélectronique.

12 engagements opérationnels

Cinq piliers sont à développer - SMART CITY, IOT, BIG DATA / CLOUD, TRANSMÉDIA, E-SANTÉ – grâce à 12 engagements opérationnels établis en 2015 :

1/ Mise en place de la gouvernance territoriale de la French Tech Aix-Marseille.

2/ Renforcement de l’équipement du Fablab Centrale Marseille, pour une formation innovante aux métiers du numérique destinée à des jeunes issus des quartiers en difficulté.

3/ Ouverture du carrefour de l’innovation à Aix-en-Provence, un espace d’expérimentation numérique avec un coworking, un lieu de rencontres et d’animations, un lieu de démonstrations et de tests (showroom), un lieu d’accueil pour les créateurs d’entreprises (startup nursery) et un fablab.

4/ Connectwave, une plateforme d’expérimentation et d’usages dédiée à la compréhension des objets connectés et du sans contact.

5/ Lancement du studio de motion capture Mocap créé par le Groupe Telfrance.

6/ Accélérateur P.Factory.

7/ Accélérateur Startup Studio de Netangels.

8/ Accélérateur NFC Factory de Gemalto, spécialisé dans les services sans contact.

9/ Projet Stardust, qui propose d’accueillir durant 3 mois, sur sélection, des porteurs de projets d’applications mobiles, sites web ou encore objets connectés afin de les accompagner dans leurs phases de test.

10/ Programme « entreprises championnes », une levée de fonds pour les entreprises à fort potentiel.

11/ Programme « actions à l’international », pour la promotion de l’écosystème provençal sur les marchés étrangers.

12/ Programme « attirer les talents ».

Articles susceptibles de vous intéresser :

Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Réagissez !

Ajouter un commentaire 0 commentaire
  • Aucun commentaire

Laisser un commentaire

www.limmobilierdunmondequichange.fr/aix-marseille-french-tech/ - 23-07-2017
L'immobilier d'un monde qui change, site édité par BNP Paribas Real Estate