Actualité

Architecture

Bureau

Développement durable et RSE

Entrepôt et logistique

Innovations

Investissement

Local commercial

Métiers de l'immobilier

Vos locaux d'entreprise

Well-being

Les nouveaux enjeux de l’immobilier tertiaire

17/12/2015 12:20
Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Décryptage SIMI 2015
Les nouveaux enjeux de l’immobilier tertiaire

Lors du SIMI 2015, rendez-vous annuel des professionnels de l’immobilier d’entreprise, la filière a dressé un véritable panorama de l’immobilier tertiaire en France et en Europe (immobilier de bureaux, de commerces, d’hôtels, logistique). Au détour des allées et des salles de conférence les acteurs ont parlé d’investissement immobilier, d’innovation durable, du BIM, de valorisation foncière, de performance énergétique, de territoire connecté, de smart building… Au centre des débats, un sujet était sur toutes les lèvres : Quels sont les nouveaux enjeux de l’immobilier tertiaire ? Décryptage.

Les nouveaux enjeux immobilier tertiaire

Ce qu’il ne fallait pas rater sur le SIMI 2015

Le marché de l’immobilier en région a été passé au crible des investisseurs, de même que l’investissement immobilier français et européen par classes d’actifs.

A été dévoilé que le marché de l’investissement tertiaire en France anticipe 26 milliards d’euros en 2015, et que les régions ont de réels atouts pour séduire les investisseurs, notamment dans des villes comme GrenobleMontpellier,  Tours, Metz ou Nancy.

Le marché de l’immobilier de bureaux reste très dynamique. Pour preuve, des programmes immobiliers en Île-de-France ont été mises en avant et proposés à commercialisation  sur le SIMI 2015, et feront demain le nouveau visage du Grand Paris tels que :

  • Qu4drans, la plus grande opération tertiaire de Paris intramuros actuellement 
  • #Curve qui signe le renouveau de la ZAC de Montjoie dans le quartier de la Plaine Saint-Denis

 

La gestion des coûts immobiliers : une priorité !

L’étude User Insight  menée par BNP Paribas Real Estate et l’institut d’étude Ipsos a révélé que 76% des utilisateurs sont résolus à se fixer des objectifs clairs en termes de maîtrise des coûts.

La performance des actifs immobiliers se mesurent ainsi tout à la fois par la bonne gestion des coûts d’exploitation du bâtiment, mais aussi par leur valeur d’usage.

L’immeuble de demain, pour être performant, devra ainsi s’adapter aux nouveaux modes de travail des utilisateurs (FlexOffice, Coworking, Desk sharing, Télétravail…), tenir compte de la rareté des ressources, et être pensé en fonction de la valeur d’usage du bâtiment.

L’apparition du BIM (Building Information Modeling) dans l’immobilier d’entreprise permet de collecter de la data, exploitable dans un processus global tout au long de la phase d’exploitation de l’immeuble. Il permet de créer une véritable carte d’identité numérique du bâtiment, de mesurer la valeur d’un actif et d’indiquer la stratégie à adopter pour les investisseurs comme les utilisateurs.

Le phénomène d’ubérisation de l’immobilier voit également peu à peu le jour dans le secteur de l’immobilier d’entreprise pour optimiser l’utilisation d’un bâtiment. Les premiers prémisses voient le jour et les espaces vacants sont mis à disposition (amphithéâtres, parkings, salles de réunion…). Cependant, les acteurs du secteur proposent peu à peu des offres permettant de coller au plus près des besoins des utilisateurs. Une nouvelle donne de l’économie du partage dans l’immobilier pour répondre aux défis de la ville durable.

Des données confirmées par le baromètre Innovation et Immobilier de Business Immo sponsorisé entre autre par BNP Paribas Real Estate, qui dévoile que 76% des utilisateurs imaginent que leur immeuble de bureaux sera dans les années à venir producteur d’énergie, à l’empreinte carbone faible (81%), flexible (74%), qu’il mixera les usages (60%) et surtout qu’il sera connecté et digitalisé (96%).

 

La révolution numérique au service de la performance énergétique

L’immeuble de demain sera plus green, se lancera dans la chasse au gaspillage, utilisera et partagera son énergie.

La performance énergétique ne repose plus uniquement sur l’immeuble, mais sur son exploitation, appuyée en cela par la révolution numérique que vit le secteur du bâtiment. De nouveaux services voient le jour en entreprise tel que le Lifi (wifi par la lumière) qui permet d’indiquer précisément les pièces à chauffer, à éclairer…

Le Green Building répond aussi à ces enjeux de performance car il a été démontré qu’un bâtiment certifié réduit de près de 11% les coûts d’exploitation (source Green Soluce).

En 2016, l’immobilier de bureaux, pour être performant, devra donc s’adapter aux mutations sociétales et technologiques qui se présentent à lui.

 

Autres articles susceptibles de vous intéresser

Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Réagissez !

Ajouter un commentaire 0 commentaire
  • Aucun commentaire

Laisser un commentaire

www.limmobilierdunmondequichange.fr/les-nouveaux-enjeux-de-limmobilier-tertiaire/ - 26-09-2017
L'immobilier d'un monde qui change, site édité par BNP Paribas Real Estate