La question

Bureau

« Quelle solution choisir pour louer son premier bureau ? »

12/06/2013 16:42
Imprimer  |  Ajouter aux favoris
Pensive young beautiful businesswoman sitting at desk

© vadymvdrobot - Fotolia.com

Vous démarrez votre activité et cherchez à vous installer dans votre premier local professionnel ? Choisir un bureau parfaitement adapté n’est pas aisé. Prestations, coûts, engagements… : le point sur les différentes solutions qui existent et leurs avantages.

Le coworking : des espaces de travail mutualisés

Parmi les différentes solutions de location d’espaces de travail à destination des entrepreneurs figure le coworking. Né dans les années 2000 aux États-Unis, il vise à réunir les travailleurs indépendants au sein d’espaces de travail modernes et design. Relativement peu onéreux, le coworking apparaît comme une solution parfaitement adaptée à tous ceux en quête d’une ambiance de travail dynamique et d’un système de location de bureau très souple.

Le centre d’affaires : la solution clé en main !

Il existe aujourd’hui des centres d’affaires qui permettent aux entrepreneurs de louer une prestation globale, et non uniquement un bureau, en fonction de leurs besoins. Dans ces centres d’affaires, les entrepreneurs louent un nombre de postes de travail et n’ont à s’occuper de rien d’autre. Lignes téléphoniques, fax, nettoyage des locaux… : tout est géré par le prestataire. Cette solution de location de bureau est plus coûteuse mais plus professionnelle, plus cadrée et particulièrement flexible. Elle permet aux entrepreneurs de louer au besoin, et selon les évolutions de leur activité, plus ou moins de postes de travail chaque mois.

Les bureaux traditionnels : un engagement à long terme

Les entrepreneurs qui démarrent leur activité peuvent également louer des bureaux traditionnels. Attention toutefois car les propriétaires des lieux demandent des garanties bancaires solides et des engagements sur la durée de location. Moins souple que les solutions précédentes, la location de bureaux traditionnels est à considérer idéalement à partir de 2 ou 3 ans d’activité, le temps pour vous de pouvoir apporter les garanties demandées par les propriétaires sans prendre de risque.

La sous-location de bureaux

Solution plus souple que la location de bureaux traditionnels, la sous-location peut également être envisagée pour un premier local professionnel. Le contrat de sous-location permet à un locataire de mettre à disposition d’un tiers tout ou partie des lieux qu’il occupe, contre le versement d’un loyer. La sous-location doit néanmoins être approuvée par le propriétaire des lieux.

Domicilier son entreprise chez soi

La domiciliation d’une entreprise individuelle chez soi est une solution peu onéreuse et pratique pour débuter son activité. Vous devez néanmoins d’abord vous assurer qu’aucune clause figurant à votre bail (si vous êtes locataire) ou dans le règlement de copropriété n’interdise d’exercer l’activité ou de la domicilier chez soi. La domiciliation de sociétés est également autorisée, selon les mêmes conditions. À noter que si une clause l’interdit, vous pourrez néanmoins domicilier l’activité temporairement pour une durée de 5 ans maximum, après en avoir informé les autorités lors de l’enregistrement de votre société et votre propriétaire.

Pépinière d’entreprise

Les pépinières d’entreprises sont des structures permettant d’accueillir de jeunes entreprises et de les aider à développer leur activité. Outils de développement économique pour ces structures en création, les pépinières offrent aux entrepreneurs des aides et des services mutualisés, à coûts partagés.
Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Réagissez !

Ajouter un commentaire 0 commentaire
  • Aucun commentaire

Laisser un commentaire

www.limmobilierdunmondequichange.fr/question-reponse/louer-son-premier-bureau/ - 25-03-2017
L'immobilier d'un monde qui change, site édité par BNP Paribas Real Estate