Actualité

Métiers de l'immobilier

Ouvrir une boutique dans un centre commercial : bien choisir son emplacement

09/09/2014 11:42
Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Lorsque l’on démarre une activité de commerce, trouver son local commercial est une étape clé. Pour profiter d’un trafic assuré, ouvrir une boutique dans un centre commercial peut s’avérer une bonne option, encore faut-il effectuer un choix d’emplacement stratégique en fonction de son activité. Franchisé ou indépendant, grand centre régional ou centre plus petit, situation dans la galerie…faîtes le point sur les critères pour bien choisir son emplacement dans un centre commercial.

 

Ouvrir une boutique dans un centre commercial : quel centre choisir ?

 

Si implanter son activité dans un centre commercial apporte des avantages indéniables, il faut cependant prendre garde à la taille du centre qui dépend grandement du type de commerce envisagé. Ouvrir une boutique un grand centre régional peut ainsi s’avérer risqué commercialement s’il s’agit d’une marque indépendant et le commerçant risque de se voir refuser l’entrée par le gestionnaire du centre. A l’inverse ouvrir une grande enseigne nationale dans un centre comportant moins de 50 boutiques peut gâcher le potentiel commercial de la marque. Les indépendants doivent donc privilégier les galeries de petite taille où la diversité des propositions peut être appréciée alors que les grandes enseignes nationales ont tout intérêt à rejoindre de très grandes surfaces.

 

La taille du centre a aussi un impact sur les loyers : une galerie comportant plus de 80 boutiques peut pratiquer des loyers trois à quatre fois plus élevés qu’un petit centre. Là encore, les indépendants ont donc tout intérêt à opter pour des centres de petite taille. Dernière critère : la proximité dans le centre de commerces de même catégorie. La présence de plusieurs boutiques de même nature crée une attraction de clientèle du moment qu’elles ne sont pas totalement concurrentes et complémentaires en termes de niveaux de gamme.

 

Attention cependant, les gestionnaires de centres ont la maîtrise du type d’activité qu’ils autorisent et cherchent à maintenir un équilibre entre alimentation, service et habillement. Repérer le centre commercial qui convient n’est donc pas suffisant pour ouvrir son commerce car le projet peut toujours être refusé.

 

emplacement centre commercial

Quel emplacement à l’intérieur du centre commercial ?

 

Si un centre commercial garantit un trafic et un flux de clientèle minimum, l’emplacement au sein du centre mérite cependant d’être analysé : selon l’étage, la proximité de l’escalator, des ascenseurs menant au parking… le local sera ainsi plus ou moins facile d’accès et attirera donc plus ou moins de clientèle.

 

Autre critère de taille : la proximité avec le commerce « locomotive » de la galerie (alimentaire, électroménager, librairie…). Un local situé en face des caisses de sortie constitue ainsi par exemple un emplacement idéal. Aller sur le terrain, observer les déplacements et prendre garde aux zones « mortes » du centre est donc conseillé.

 

L’emplacement dans le centre commercial dépend évidemment de l’activité : dans le cas d’une grande enseigne franchisée l’impact du lieu sera moins grand que dans celui d’un petit commerce indépendant. De même, les marchandises spécifiques (optique, bricolage, jardinage) ou basiques (alimentaires) ont moins besoin d’un emplacement exposé que les marchandises d’achat de plaisir ou « coup de cœur » (fleuriste, bijoux, cadeaux…).

Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Réagissez !

Commentaires fermés 0 commentaire
  • Aucun commentaire

www.limmobilierdunmondequichange.fr/choix-emplacement-centre-commercial/ - 20-09-2019
L'immobilier d'un monde qui change, site édité par BNP Paribas Real Estate