Actualité

Entrepôt et logistique

E-Commerce et logistique parisienne

22/08/2017 13:38
Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Si le contexte économique affecte grandement la consommation des ménages, les chiffres du secteur du e-commerce restent particulièrement prometteurs, confirmant le potentiel de développement croissant de ce modèle économique. Ainsi en 2016, les français ont dépensé près de 72 milliards d'euros en ligne, soit 14,6% de plus qu'en 2015 selon la Fevad. Reste cependant la contrainte logistique : comment assurer l'acheminement des livraisons sur une région déjà engorgée (notamment en Ile-de-France où se concentrent les cyber-acheteurs) alors que le nombre d'achats en ligne augmente ? Le point sur les chiffres du e-commerce en Ile-de-France et sur les solutions pour assurer la logistique du dernier kilomètre.

 

Les chiffres-clé du e-commerce en Ile-de-France

Selon une étude réalisée en 2016 par le Crocis (Centre régional d'observation du commerce, de l'industrie et des services d'Ile-de-France), la région Ile-de-France représente près du quart de la population des internautes et environ 8 millions de cyber acheteurs.

Si toutes les catégories d'âge sont représentées, on note des différences dans le comportement d'achat selon les catégories socio-professionnelles. Ainsi les cadres et professions intellectuelles consomment davantage en ligne que les autres, et ce sont ces mêmes CSP qui restent les plus représentées en Ile-de-France. De mêmes les revenus des salariés franciliens sont généralement plus élevés qu'en région, ce qui renforcent là aussi la propension à consommer en ligne.

Par ailleurs, on considère que près de 50% des cyber-consommateurs français ont déjà abandonné leur panier à cause des conditions de livraison insatisfaisantes. Le délai de livraison représente ainsi un élément crucial dans la décision d'achat. D'où le challenge particulièrement complexe pour la logistique francilienne qui doit gérer toujours plus de commandes sur des axes routiers déjà grandement engorgés.

Quelles solutions pour logistique parisienne ?

Selon la Fédération de l'E-commerce et de la Vente à Distance (FEVAD), l'amélioration de la supply-chain passe impérativement par une meilleure gestion de la logistique du dernier kilomètre. Elle représente un double défi, économique et écologique. En effet, le dernier kilomètre, représente plus de 20% du coût global de la chaine de livraison. De même, selon la ville de Paris, le transport de marchandises représente près de 50% de la consommation de diesel et plus de 25% du CO2 émis.

Plusieurs solutions émergent cependant pour optimiser la logistique en Ile-de-France :

L'hôtel logistique multimodal de Chapelle International

Situé dans le 18ème arrondissement entre le boulevard Ney et le rond-point de la Chapelle, ce bâtiment logistique représente plus de 45 000 m². Il accueillera, d'ici septembre 2017, un terminal ferroviaire urbain (TFU). Les marchandises seront acheminées par le rail avant d'être prises en charge par une flotte de véhicules propres. Le projet immobilier compte par ailleurs une pépinière destinée aux entreprises spécialisées dans la logistique de la mobilité durable ainsi qu'un data center.

Le colis-voiturage

Basé sur le modèle du covoiturage, ce mode de livraison collaboratif met en relation les expéditeurs et les automobilistes qui pourront alors livrer les colis à leurs destinataires. 

La consigne numérique

DHL, La Poste, Neopost ou Inpost proposent déjà des consignes sécurisées et accessibles 24h/24h pour retirer des colis. Elles sont implantées en centre-ville, dans les gares, dans des stations Autolib et complètent le réseau des points-relais (Kiala, Mondial Relay...) dont l'amplitude horaire est plus limitée.

Cette solution pourrait se développer en Ile-de-France en s'appuyant sur les réseaux des 68 nouvelles gares du futur Grand Paris Express.

Les transports doux

Le transport fluvial représente une solution d’avenir également pour la logistique parisienne. De petits vélos, tricycles, ou véhicules électriques peuvent achever les livraisons. 

C’est notamment le choix qu’à fait TNT avec Haropa (ensemble portuaire de la Seine regroupant les plateformes de Port de Paris, de Rouen et du Havre) pour répondre aux impératifs de la logistique du dernier kilomètre. Des véhicules électriques sont ainsi utilisés pour l’acheminement des commandes après un transport fluvial.

Enfin certaines sociétés explorent également nouveau type de foncier logistique en louant par exemple des emplacements de parking libres pour y implanter des quais de déchargement provisoires situés au cœur de Paris. Cette solution pourrait également s'appliquer au centre commerciaux situées aux abords de Paris et dont les parkings (inoccupés jusqu'à l'arrivée des premiers clients) pourraient se transformer en plateformes logistiques.

Autres articles susceptibles de vous intéresser :

Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Réagissez !

Commentaires fermés 0 commentaire
  • Aucun commentaire

www.limmobilierdunmondequichange.fr/e-commerce-et-logistique-parisienne/ - 18-03-2019
L'immobilier d'un monde qui change, site édité par BNP Paribas Real Estate