Actualité

Vos locaux d'entreprise

Well-being

Immobilier d’entreprise : tout savoir sur la norme WELL

24/05/2016 09:46
Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Alors que la valeur verte s’impose depuis déjà plusieurs années sur le marché immobilier tertiaire, la nouvelle norme WELL vient compléter les certifications déjà existantes. Si on connaissait le référentiel français HQE (Haute Qualité Environnementale), la certification britannique BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method) ou encore la norme américaine LEED (Leadership in Energy and Environnemental Design), la labellisation WELL vise à établir de nouveaux standards pour améliorer le bien-être au travail et la qualité de vie des utilisateurs. Cette certification axée sur la notion de well-being replace ainsi l'humain au centre des préoccupations de l'entreprise. Focus sur le standard WELL pour comprendre les grands principes et les enjeux de cette nouvelle certification.

Immobilier d’entreprise : tout savoir sur la norme WELL La norme WELL en 7 points clés

Lancé officiellement à la Nouvelle-Orléans en octobre 2014, le Well Building Standard représente un nouveau référentiel dans l’immobilier tertiaire autour de la notion de bien-être au travail.

Imaginé par l'International Well Building Institut (IWBI) une société d'intérêt public, il vise à améliorer les habitudes alimentaires, la condition physique, l'humeur, le sommeil et plus généralement le bien-être des utilisateurs grâce à l'environnement bâti (infrastructures scolaires, logements, immeubles de bureaux, commerces, aéroports, centres commerciaux...).

La norme WELL, dont la certification est délivrée par le GBCI (Green Business Certification Inc.), se décline autour de 7 thématiques : air, eau, alimentation, lumière, activité physique, confort et esprit. L’occasion aussi de contribuer à la création de véritables Smart Building (bâtiments intelligents).

La qualité de l’air source de bien-être au travail

Pour une meilleure qualité de l'air à l'intérieur des immeubles tertiaires (ou des logements), le standard WELL énonce des principes permettant d'optimiser et d'atteindre des seuils de performance. Les systèmes gèrent ainsi l'élimination des contaminants dans l'air, la prévention de la pollution ou encore la purification de l'air.

Une eau de qualité pour le confort des utilisateurs

La norme WELL établit des exigences précises concernant la qualité de l'eau distribuée dans les bâtiments tertiaires tout en favorisant son accessibilité à l'ensemble des collaborateurs. Elles concernent la filtration de l'eau et son traitement, ainsi que l'emplacement stratégique des points d'eau.

Une bonne prise en compte de l’éclairage dans les espaces

La lumière influence les rythmes biologiques, l'énergie, l'humeur et la productivité. La norme WELL va donc permettre de travailler sur un meilleur aménagement des bureaux selon le positionnement ou l'orientation des fenêtres ou sur des systèmes de commandes d'éclairage permettant de mieux gérer les niveaux de luminosité.

De même, on pourra jouer sur des nuances lumineuses plus ou moins chaudes qui influent notamment sur la sécrétion de la mélatonine et sur un meilleur équilibre des cycles de sommeil. La lumière peut s’adapter aux rythmes naturels de la lumière du jour.

Une alimentation saine dans un corps sain

La norme WELL encourage également l'amélioration des habitudes alimentaires en offrant aux collaborateurs un choix d'aliments plus sains ou des plats plus équilibrés.

De l’activité physique pour encourager les déplacements

Améliorer le bien-être au travail passe également par la conception d'immeubles résidentiels ou tertiaires encourageant l'activité physique. Ainsi l'aménagement de l'entrée d'un immeuble de bureaux pourra proposer des alternatives plus visibles et plus accessibles aux ascenseurs. L'entreprise pourra également aménager un local à vélos pour encourager ce mode de transport. De même les postes de travail d'un open-space pourront être conçus pour inviter le collaborateur à se lever plus souvent, évitant ainsi les risques liés au maintien d'une position assise prolongée.

Plus de confort pour plus de productivité des utilisateurs

Les bâtiments labellisés WELL créent un environnement de travail favorable à l'amélioration de la productivité des collaborateurs : confort thermique, confort acoustique, confort ergonomique. La norme prend également en compte certains paramètres olfactifs pour traiter d'éventuelles sources d'inconfort.

Favoriser le bien-être dans les espaces de travail

Pour aider les collaborateurs à se sentir mieux et plus apaisés au sein de leur environnement de travail, les entreprises pourront améliorer le well-being à travers l'utilisation de certaines couleurs, le design des postes de travail, la création d'espaces de convivialité ou de relaxation.

 

Comment mesurer l'impact du standard WELL ?

La norme WELL créée de nouvelles valeurs mesurables pour la santé, le bien-être et l'équilibre des utilisateurs d'un immeuble tertiaire notamment. Elle va également générer des économies en améliorant la productivité des collaborateurs. De plus, la norme WELL vient en complément des référentiels liés à l'écoconception (LEED de manière directe mais également, HQE et BREEAM) et valorise ainsi les actifs immobiliers.

Nous passons aujourd'hui près de 90% de notre temps dans des espaces clos, qu'il s'agisse de logement, de bureaux, d'aéroports, de centres commerciaux, d'écoles ou encore des moyens de transport. Et parallèlement à cela, l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) observe une augmentation des pathologies chroniques telles que l'asthme, le stress, le mal de dos ou encore le diabète. Améliorer le bien-être par l'immobilier représente donc un enjeu sanitaire majeur.

Par ailleurs, en plaçant l'humain au cœur de la conception d'un programme résidentiel ou de la construction d'un immeuble de bureaux par exemple, la norme WELL permet la création d'environnements plus sains pour vivre et travailler tout en améliorant la qualité de vie des occupants. Les premières études ont déjà démontré les effets positifs des bureaux labellisés WELL sur la productivité et sur la performance des collaborateurs. Ainsi, selon un sondage réalisé auprès des utilisateurs d'un bâtiment tertiaire WELL aux Etats-Unis, près de 83% des travailleurs se sentent plus productifs. 92% ont également déclaré que les nouveaux aménagements ont généré un effet positif sur leur santé et leur bien-être. Enfin, 93% des collaborateurs considèrent que ces nouveaux espaces permettent de collaborer plus facilement avec les uns avec les autres.

Les études réalisées sur des centres commerciaux conçus selon le référentiel WELL démontrent que le nombre d'achats et leur montant est lié à l'environnement et au bien-être ressenti par les clients. Les études révèlent également que la conception et l'aménagement des espaces impactent grandement l'image du magasin ou de la marque.

Les établissements scolaires peuvent également être concernés par le standard WELL : une étude récemment menée au Royaume-Uni a démontré que la conception ou l'aménagement d'une école peut améliorer ou dégrader la performance scolaire d'un enfant.

A travers la norme WELL, on perçoit par ailleurs que la notion de bien-être des utilisateurs d'un immeuble est source d’innovations majeures pour le Property Manager.

 

Autres articles susceptibles de vous intéresser :

Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Réagissez !

Commentaires fermés 0 commentaire
  • Aucun commentaire

www.limmobilierdunmondequichange.fr/immobilier-dentreprise-tout-savoir-sur-la-norme-well/ - 17-07-2019
L'immobilier d'un monde qui change, site édité par BNP Paribas Real Estate