Actualité

Près de chez vous

Régions

La Cité internationale de la Gastronomie et du Vin : un projet qui renforce le rayonnement et l’attractivité de Dijon

21/07/2016 18:36
Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Si sa réputation de ville gourmande n'est plus à faire, Dijon dispose également de nombreux atouts en matière d'activité économique, d'enseignement et de recherche. La capitale régionale s'affirme comme une métropole dynamique, idéalement positionnée pour les entreprises souhaitant implanter leurs bureaux en Bourgogne. De plus, dès 2018, la métropole du Grand-Dijon accueillera la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin, projet d'envergure, qui redessine le centre-ville et promet de nouvelles opportunités tertiaires au cœur de Dijon. Direction la Côte-d'Or, à la découverte de ce territoire dynamique au cœur de l'Europe et de la future Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin.

Dijon - Grand Dijon - BNP Paribas Real Estate

Dijon : une position stratégique, un territoire attractif

Point de départ de la route des grands crus du vignoble bourguignon, la ville de Dijon se situe entre le bassin parisien et le bassin rhodanien, dans le département de la Côte-d'Or (21). Au cœur de la région Bourgogne-Franche-Comté, le territoire dijonnais se singularise notamment par son emplacement au carrefour des axes européens Nord-Sud et Est-Ouest.

Ce positionnement stratégique attire d'ailleurs de plus en plus d'entreprises souhaitant implanter ou développer leurs activités à Dijon tout en profitant d'une desserte de qualité. Ainsi, la gare Dijon-ville accueille notamment les lignes TGV Paris-Lyon, Lyon-Nancy, Mulhouse-Paris et Lausanne-Paris. Elle offre un accès aisé à Paris-Gare-de-Lyon (en un peu plus d'1h30) ou encore à Lausanne et Bâle (en 2 heures à peine). Les autoroutes A38, A39-A36, A31 placent également l'agglomération de Dijon à la jonction des échanges entre le nord et le sud de l’Europe.

Aujourd'hui la communauté urbaine de Dijon compte près de 260 000 habitants. Ils se répartissent sur les 24 communes de l'agglomération qui forment le Grand-Dijon : Ahuy, Bressey-sur-Tille, Bretenière, Chenôve, Chevigny-Saint-Sauveur, Corcelles-les-Monts, Crimolois, Daix, Dijon, Fénay, Flavignerot, Fontaine-lès-Dijon, Hauteville-lès-Dijon, Longvic, Magny-sur-Tille, Marsannay-la-Côte, Neuilly-lès-Dijon, Ouges, Perrigny-lès-Dijon, Plombières-lès-Dijon, Quetigny, Saint-Apollinaire, Sennecey-lès-Dijon et Talant.

Parmi les principaux domaines d'excellence du territoire bourguignon, le Grand-Dijon semble particulièrement attractif pour les entreprises de l'agroalimentaire, les industries métallurgiques, mécaniques et électriques (Schneider, Tetra Pak...) ainsi que pour les entreprises du secteur de la santé (Urgo...).

L'agglomération investie d'ailleurs très fortement dans de nouvelles infrastructures afin de dynamiser le marché de l'immobilier d’entreprise de Dijon. Ainsi, l'offre tertiaire en matière de bureaux, entrepôts à louer à Dijon se renforce grâce, par exemple, à l'Ecoparc Dijon-Bourgogne ou encore du technopole Agronov.

Le Grand-Dijon porte ainsi de nombreux projets visant à renforcer l'attractivité économique de l'ensemble du territoire dijonnais. L'agglomération repense l'aménagement urbain, elle facilite les déplacements grâce au développement des réseaux de bus et de tramways et elle propose de nouveaux équipements culturels et sportifs.

Par ailleurs, le Grand Dijon mise également son attractivité sur le développement du Parc Valmy à l’entrée de la ville. Ce nouveau quartier de 60 hectares vise la construction de commerces, services et bureaux au cœur du Grand Dijon. En plein développement, la phase 3 de ce projet est en cours avec Valmy 3 et 12 hectares sont en projet (30 hectares sont déjà commercialisés).

A ce titre, La Cité Internationale du Vin et de la Gastronomie représente l'un des projets les plus ambitieux de ces dernières années. Visant à engendrer de puissantes retombées économiques, il ouvre de nouvelles perspectives pour l'ensemble de la région dijonnaise. Si l'impact sera conséquent sur la filière touristique, ce projet à la notoriété internationale verra la création d'un nouveau pôle d'attractivité au cœur de Dijon.

 

La Cité internationale de la gastronomie et du vin

Retour sur la genèse du projet et présentation de cette Cité qui dessine un nouveau quartier dijonnais au cœur de la ville.

 

Aux origines du projet : le Réseau des Cités de la Gastronomie

Depuis 2010, le repas gastronomique des français figure sur la liste du patrimoine immatériel de l'humanité. Aussi, pour assurer la transmission et la mise en valeur de cette culture culinaire, la Mission Française du Patrimoine et des Cultures Alimentaires (MFPCA) a initié la création des Cités de la Gastronomie.

Le Réseau des Cités de la Gastronomie réunit donc, au sein ce projet, les villes de Paris-Rungis, Tours, Lyon et Dijon dans le but d'aménager des structures vivantes dédiées aux cultures culinaires de France et du monde.

Chaque Cité de la gastronomie développe sa propre identité et engage, pour certaines, de grands projets d'aménagement urbain.

  • A Lyon, le projet se concrétise sur le site du Grand Hôtel-Dieu et ouvrira en 2018. Il sera axé sur les thèmes de la nutrition et de la santé.
  • Au cœur du premier pôle économique du sud francilien, le projet Paris-Rungis se situe en lisière du Marché d’intérêt national (MIN) de Rungis. Il abordera les questions liées au développement des marchés et aux enjeux de l'approvisionnement des centres urbains.
  • La ville de Tours mise sur la revalorisation d'un bâtiment universitaire du Boulevard Béranger pour apporter son expertise sur le domaine des sciences humaines et sociales.
  • Enfin, Dijon s'impose comme le pôle moteur de la valorisation des cultures et des traditions de la vigne et du vin. A ce titre, elle porte l'un des projets les plus ambitieux du Réseaux des Cités de la Gastronomie

La Cité Internationale de la gastronomie et du vin : un nouvel atout pour le Grand-Dijon

Projet urbanistique de première importance, la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin occupera les 6,5 hectares qui abritaient autrefois l'hôpital général de la ville de Dijon. A proximité immédiate de la gare de Dijon-ville et idéalement desservi par le tramway, le site accueillera notamment un éco-quartier.

Dans ce même secteur, l’immeuble de bureaux SIGMA une réelle opportunité pour les utilisateurs. A proximité de la gare TGV de Dijon (1h15 de Paris) et du tramway, et au cœur du centre-ville, cet ensemble immobilier de 9 503 m² s’adapte parfaitement aux besoins actuels des utilisateurs. Il présente 4 lots, divisibles selon les niveaux.

Proposant près de 550 nouveaux logements au cœur de Dijon, les programmes résidentiels neufs seront conçus selon les nouvelles normes du green building. Ce futur quartier contribuera à dynamiser le marché de l'immobilier à Dijon. Il permettra également d'étendre le centre-ville au-delà de la limite actuellement formée par le chemin de fer : les nouveaux propriétaires de ces appartements neufs accèderont ainsi facilement au centre-ville grâce la requalification de la rue Monge. La livraison des premiers appartements au cœur du nouvel éco-quartier dijonnais est attendue en 2019.

Le cœur du projet de la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin reste cependant le pôle Culture et Formation. Il prévoit un espace muséographique de 5 000 m², une salle de conférences dotée d'un auditorium de 250 places et un lieu de réception de plus de 700 m². Autour de ce pôle, des commerces dédiés aux métiers de bouches et aux arts de la table formeront, sur 4 500 m², le village des artisans du goût. Cette nouvelle zone d'activités offre un nouvel élan en matière d'immobilier commercial à Dijon.

Le complexe cinématographique devrait quant à lui, déployer 13 salles de projection, dont une entièrement dédiée à la diffusion de films thématiques autour de l'œnologie et de la gastronomie.

La Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin abritera également le CIAP (Centre d'interprétation et d'animation du patrimoine), plateforme pédagogique qui expliquera l'histoire urbaine et l'architecture de la ville.

Enfin, un hôtel 5 étoiles accueillera les touristes de passage dans un nouvel établissement équipé d'un spa, situé autour des cours Renaud et Morlet.

Musée, programmes résidentiels neuf, multiplexe, nouvel établissement hôtelier, centre de conférences, nouveaux espaces commerciaux... c'est donc un projet culturel, économique et touristique très ambitieux qui verra le jour d'ici 2018 au cœur de Dijon. Avec près d'1 million de visiteurs attendus par an, nul doute que La Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin renforcera l'attractivité du Grand-Dijon auprès des visiteurs, des investisseurs et des entreprises.

 

Autres articles susceptibles de vous intéresser :

 

Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Réagissez !

Commentaires fermés 0 commentaire
  • Aucun commentaire

www.limmobilierdunmondequichange.fr/la-cite-internationale-de-la-gastronomie-et-du-vin-un-projet-qui-renforce-le-rayonnement-et-lattractivite-de-dijon/ - 20-09-2019
L'immobilier d'un monde qui change, site édité par BNP Paribas Real Estate