Actualité

Bureau

Le marché des bureaux francilien au troisième trimestre 2014

16/12/2014 14:29
Imprimer  |  Ajouter aux favoris

En dépit d’un troisième trimestre au ralenti, le marché de l’immobilier des bureaux reste dynamique. Sur les 9 premiers mois de 2014, 1530 000 m² ont été commercialisés, permettant au marché des bureaux franciliens d’afficher une hausse de 13% par rapport à la même période en 2013. Les grandes transactions (plus de 5000 m2) expliquent en grande partie cette hausse.

 

Un recul du marché des volumes commercialisés

D’après l’étude de BNP Paribas Real Estate, les volumes commercialisés affichent un net ralentissement avec seulement 369 000 m² enregistrés pendant le 3e trimestre 2014. Ce niveau trimestriel avait été atteint pour la dernière fois en 2009. Les secteurs les plus dynamiques restent les grandes surfaces supérieures à 5000 m², avec une augmentation de 24%, notamment sur les surfaces supérieures à 10 000 m².
Marché des bureaux

L’acquisition par SMA de 24 000 m² de bureaux dans le 15e arrondissement ainsi que la location de 7 600 m² de Generali rue Pillet Will dans le 9e arrondissement explique en partie cette augmentation. Les surfaces inférieures à 5000 m² connaissent quant à elles une hausse moins importante (+7%). Les petites transactions, inférieures à 500 m² restent quant à elles particulièrement actives (+14%).

 

 

 

Un dynamisme bénéfique à la majorité des secteurs géographiques

 

Le dynamisme observé depuis le début de l’année concerne la majorité des secteurs géographiques, comme le QCA, grâce à de bons résultats sur les petites et moyennes surfaces et au maintien des grandes surfaces. La prise de bail par Fast Retailing de 7500 m² dans le quartier du Louvre St Honoré en est un exemple.

Le retour des grandes transactions a provoqué un effet positif sur certains marchés comme Péri-Défense, Neuilly-Levallois, mais surtout La Défense. Les tours du plan de renouveau trouvent peu à peu acquéreur avec KPMG dans la tour Eqho, Thalès dans Carpe Diem et l’extension d’EY dans la tour First.

En revanche, certains marchés subissent une baisse d’activité depuis le début de l’année 2014, comme le Boucle Nord et la 1ère Couronne Est. Ainsi, l’offre à un an s’élevait à 4,85 millions de m² au 1er octobre 2014, soit en légère baisse depuis fin 2013 (-3%). Cette tendance devrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’année. L’offre neuve correspond à 23% de l’offre totale. Le taux de vacance en Ile-de-France était égal à 7,4% au troisième trimestre, et stable depuis trois trimestres.

Si les taux de vacance restent conséquents dans le croissant ouest (12,6%) et à La Défense (11,9%), ils continuent d’accuser une baisse. Ils se maintiennent cependant à leur seuil d’équilibre à Paris (4,9%) et sur la première couronne (8,9%).

Les chantiers en cours toujours faibles mais des obtentions de permis de construire en hausse

 

Alors que les offres en chantiers sont en baisse depuis 2011 avec 584 000 m², le volume des opérations ayant obtenu un permis de construire s’est hissé jusqu’à un nouveau haut niveau, avec 2,6 millions de m². Les développeurs se préparent donc à une reprise du marché, tout en privilégiant des opérations pré-louées, avec seulement 16% des surfaces prévues pour un lancement en blanc. Ainsi, quelques secteurs pourraient se retrouver en tension en 2016, en particulier à Paris intra-muros.

 

Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Réagissez !

Commentaires fermés 0 commentaire
  • Aucun commentaire

www.limmobilierdunmondequichange.fr/le-marche-des-bureaux-au-troisieme-trimestre-2014/ - 19-11-2019
L'immobilier d'un monde qui change, site édité par BNP Paribas Real Estate