Actualité

Bureau

Près de chez vous

Régions

Vos locaux d'entreprise

Malgré la crise, les volumes de transaction de bureaux en Régions restent statiques

20/09/2013 13:07
Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Tandis que le marché des bureaux en Ile-de-France affiche des résultats en berne (-19%), celui de l’immobilier de bureaux en Régions se porte paradoxalement bien. Si le marché de l’emploi dans le secteur continue de régresser, il affiche des disparités selon les régions. D’après BNP Paribas Real Estate, le premier semestre 2013 du marché immobilier des bureaux en Régions a été marqué par une légère hausse du volume de la demande par rapport au premier semestre 2012, soit +4%, avec un peu plus de 580 000 m² sur les seize principales villes régionales. Les grandes transactions qui ont été signées en pré-commercialisation sont en partie responsables de cette tendance. En revanche, l’offre à un an ne diminue pas, mais reste sous le seuil des 2,4 millions de m² libres. La capacité d’absorption des marchés est donc limitée, les probabilités de vacance pour les prochains trimestres restent faibles. Quant à l’offre neuve disponible, elle apparaît comme assez stable, et ne représente pas plus de 30% du stock total. Elle est de surcroît très demandée, puisqu’elle équivaut à 46% des transactions en 2013. Les surfaces neuves disponibles se font rares dans les principaux quartiers d’affaires, de par les importantes livraisons réalisées ou en cours. Celles-ci devraient répondre à de nombreux besoins. Concernant l’offre de seconde main, elle a connu une petite mais constante progression d’environ 2% par an depuis cinq ans. Pour cette année 2013, les loyers n’enregistrent pas d’évolution significative. Cependant, certains marchés affichent une tendance à la baisse, notamment ceux des parcs tertiaires périphériques, l’offre ne correspondant souvent plus à la demande.

Des résultats qui divergent en fonction des villes

D’après BNP Paribas Real Estate, une forte hausse de la demande placée a été enregistrée dans sept villes de France, en partie due au rôle joué par les grandes transactions. C’est le cas du marché de Lyon, porté par trois « méga deals » de plus de 20 000 m² chacun. Lille est également une ville qui a effectué l’une de ses meilleures performances semestrielles cette année, grâce au fort dynamisme du segment 1 000-5 000 m² et illustre le dynamisme des entreprises en Régions. En revanche, un recul sensible a été constaté par neuf villes : le nombre et le volume des grandes transactions ont été plus rares. Aix et Marseille sont par exemple deux villes qui n’ont enregistré aucune grande transaction. Toulouse affiche également son plus bas niveau de la demande placée depuis 2005. D’après Jean-Laurent de La Prade, Directeur du Pôle Régions de BNP Paribas Real Estate Transaction, un léger recul du marché par rapport à 2013 et à la moyenne décennale devrait être visible en 2013. Il devrait être équivalent à environ 1,2 million de m² traités. Cela dit, l’offre à un an devrait poursuivre une progression modérée sous l’effet de la constante augmentation du stock de l’offre de seconde main et de la livraison de bâtiments neufs sur le marché.

>>> Découvrez toutes les offres de bureaux à louer à Lille

Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Réagissez !

Commentaires fermés 1 commentaires
  • Ping : Le marché de l’immobilier des bure...

www.limmobilierdunmondequichange.fr/malgre-la-crise-les-volumes-de-transaction-de-bureaux-en-regions-restent-statiques/ - 15-09-2019
L'immobilier d'un monde qui change, site édité par BNP Paribas Real Estate