Actualité

Architecture

Développement durable et RSE

Penser la ville

RT 2020 : les grands enjeux de la prochaine réglementation thermique

05/06/2014 10:39
Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Le parc immobilier résidentiel et tertiaire, premier consommateur d’énergie en France, est régulé depuis 2013 par une réglementation thermique (RT 2012) visant à encadrer les constructions de bâtiments neufs.

Le secteur du bâtiment a cependant les yeux tournés vers la prochaine réglementation attendue, la RT 2020, qui définira les normes de construction de projets immobiliers parfois lancés dès aujourd’hui. Le point sur les principales mesures attendues.

 

De la RT 2020 à la RBR 2020

 

 

Depuis le 1er janvier 2013, tous les permis de construire déposés doivent se conformer aux exigences de la RT 2012.

 

Cette réglementation est une étape pour atteindre les résultats fixés par le Grenelle de l’Environnement d’une réduction par 4 des émissions de CO2 du secteur du bâtiment à 2050.

 

 

 

La prochaine réglementation est actuellement à l’étude par un groupe de travail au sein du gouvernement. Rapidement baptisée RT 2020, l’appellation « RBR 2020 » (Réglementation Bâtiment Responsable) est aujourd’hui retenue. La future réglementation ne sera ainsi pas uniquement thermique mais donnera une part importante à d’autres questions énergétiques (énergies renouvelables, qualités de l’air, cycle de vie des matériaux de construction…).

 

Bepos : le nouvel objectif 2020-2050

 

Si l’objectif visé par la RT 2012 est le BBC (bâtiment basse consommation), celui visé par la RBR  est le bâtiment à énergie positive ou BEPOS. Ce nouvel objectif est issu de l’article 4 du Grenelle de l’environnement 1 qui dispose que les permis de construire déposés à partir de 2020 devront  présenter « une consommation d’énergie primaire inférieure à la quantité d’énergie renouvelable produite dans ces constructions, et notamment le bois énergie ». L’entrée en vigueur de cette RBR devrait avoir lieu le 1er janvier 2021.

Le BEPOS, bâtiment à énergie positive, repose sur deux principes : une diminution des besoins en énergie du bâtiment grâce à une bonne conception bio-climatique et à une étanchéité du bâti et une intégration de la production d’énergie, notamment renouvelable, au sein même du bâtiment.

 

Aujourd’hui l’organisme de labellisation Effinergie, anticipant la RT 2020, propose un label BEPOS 2013 qui certifie qu’un bâtiment produit autant d’énergie qu’il n’en consomme. Certains écarts entre production et consommation sont cependant permis et intégrés aux calculs selon le type de bâtiment (nombre de niveaux), la zone climatique (taux d’ensoleillement) et l’usage (tertiaire ou résidentiel).

Entre les deux réglementations RT 2012 et RBR 2020, qui feront passer le secteur du bâtiment du BBC au BEPOS, un « label environnemental », récemment annoncé pour 2015 par le Ministère du logement, fixera des objectifs intermédiaires.

Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Réagissez !

Commentaires fermés 0 commentaire
  • Aucun commentaire

www.limmobilierdunmondequichange.fr/rt-2020-grands-enjeux-prochaine-reglementation-thermique/ - 21-04-2019
L'immobilier d'un monde qui change, site édité par BNP Paribas Real Estate