Actualité

Innovations

Smart building et intelligence artificielle : état des lieux et opportunités

24/03/2017 10:15
Imprimer  |  Ajouter aux favoris

En proposant de nouveaux services alliant confort des utilisateurs et performance énergétique, l'immeuble est désormais conçu pour être intelligent. Pourvu de nombreux capteurs, il est par ailleurs équipé de systèmes de récupération des données permettant de collecter la data, de l'analyser et de la partager pour la rendre utile. Le smart building répond ainsi non seulement aux impératifs d'économie d'énergie mais permet aussi d’améliorer le bien-être et la qualité de vie au sein d'un bâtiment. La mutation de l'immobilier se poursuit, imaginant des bâtiments toujours plus smart et toujours plus autonomes : et si l'intelligence artificielle était la prochaine étape ? Zoom sur les défis de l'intelligence artificielle dans l'immobilier et sur ses opportunités

Smart Building IA - Shutterstock - BNP Paribas Real Estate

Intelligence artificielle : quelle réalité dans l'immobilier ?

La notion d'intelligence artificielle

Les premiers travaux sur l'intelligence artificielle (AI ou Artificial Intelligence) datent des années 50. Alan Turing s'interroge alors sur la capacité d'une machine à « penser ». Si ces machines ont longtemps été conçues pour remplacer la force physique, l'intelligence artificielle (IA) vise à imiter l'intelligence humaine pour résoudre des problèmes complexes. Pour cela, les scientifiques s'appuient sur des techniques informatiques et sur des algorithmes.

Nourrissant d'innombrables récits de science-fiction l'intelligence artificielle n'est pourtant plus un mythe : en mars 2016, le numéro un mondial de jeu de go Lee Se-dol s'inclinait face à Alphago, le programme d'intelligence artificielle de Google. Plus récemment, des chercheurs de l'université de Stanford se sont appuyés sur un algorithme pour créer un dispositif de dermatologie capable de détecter un mélanome.

Ces applications semblent, a priori, bien loin de l'immeuble de bureaux... et pourtant, l'intelligence artificielle pourrait être la prochaine (r)évolution de l'immobilier.

 

L'AI dans l'immobilier : autonomie, adaptation et anticipation

Grâce à l'intégration de centaines de capteurs au sein d'un bâtiment, on récolte un flux massif d'informations concernant les systèmes de chauffage ou de refroidissement, l'éclairage, le taux d'occupation des bureaux ou des places de stationnement (...). Mais pour tirer toute la valeur de ces méga données (Big Data), ces informations doivent être analysées pour générer des actions.

La tendance du Smart Building évolue donc naturellement vers l'intégration d'algorithmes au sein même des objets connectés. En combinant AI (Artificial intelligence) et IoT (Internet of Things), le bâtiment est connecté ET véritablement intelligent c'est-à-dire qu'il interagit de manière autonome et en direct avec l'utilisateur pour s'adapter à ses besoins.

La lumière ou la climatisation qui s'enclenche à l'entrée des collaborateurs dans leurs bureaux, qui s'intensifie selon les conditions extérieures représentent aujourd'hui des applications disponibles dans la conception d'un immeuble tertiaire. Or, l'intégration de l'intelligence artificielle dans l'immobilier ajoute la notion d'anticipation voire de logique prédictive : grâce au deep learning (apprentissage profond) et au reinforcement learning (apprentissage par expérience ou par entraînement) l'ordinateur peut désormais analyser seul des comportements pour générer des modèles d'actions soit autant de réponse adaptées à des problématiques précises.

Il est donc désormais possible d'envisager des technologies capables d'apprendre du comportement des collaborateurs d'un bâtiment tertiaire (heure d'arrivée, pause de déjeuner, taux d'occupation du poste de travail, utilisation de tel ou tel périphérique, fréquence des absences ou des déplacements), de juxtaposer ces informations à d'autres données extérieures (météo, trafic routier par exemple) pour adapter et anticiper des actions.

De même, et au-delà de l'environnement immédiat, l'intelligence artificielle intégrée à l'immobilier permet d'imaginer de nouvelles applications à l'échelle d'un quartier (notamment avec les BePos) ou d'une ville (Smart City)

Les possibilités offertes par l'analyse intelligente et autonome de la data semblent infinies : on imagine ainsi un bâtiment désormais capable de s'auto-diagnostiquer pour générer une maintenance prédictive ou d'enclencher des actions correctives en cas de déficiences

 

Des algorithmes à tous les étages

Loin du mythe anxiogène du robot se retournant contre l'homme, l'avènement de l'intelligence artificielle dans le secteur de l'immobilier représente aujourd'hui de nombreuses opportunités.

Jusqu'à présent, les algorithmes investissaient essentiellement les fonctions marketing pour s'adapter aux comportements des clients. Aujourd'hui, ils impactent utilisateurs, investisseurs et redéfinissent certains métiers de l'immobilier.

Ainsi, en analysant les habitudes et les préférences des utilisateurs, le bâtiment intelligent offre un confort optimal à ses occupants. L'AI intégrée au smart building s'inscrit donc pleinement dans la prise en compte de la notion de bien-être au travail.

Pour l'investisseur, le bâtiment intelligent dynamise l'attractivité du bien : l'innovation créé de la valeur pour le patrimoine immobilier. De même, ces données lui permettent de mieux comprendre les attentes des utilisateurs et d'adapter sa stratégie d'investissement.

La fonction du property manager évolue elle aussi pour accompagner l'ensemble des enjeux de l'intelligence artificielle intégrée au smart building. Il s'agit non seulement de maîtriser la prise en charge de ces immeubles connectés mais également de conduire la mutation d'un parc immobilier obsolète vers le smart building.

De même, les PM devront également être capables d'échanger avec de nouveaux intervenants tels que les Data Scientists qui conçoivent ces algorithmes innovants.

Si l'intelligence artificielle semble s'affirmer comme un véritable activateur de business, il reste cependant à en définir les normes. Car l'intelligence d'un bâtiment interconnecté avec son environnement repose sur la sécurité et l'interopérabilité des systèmes.

 

Autres articles susceptibles de vous intéresser :

Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Réagissez !

Commentaires fermés 0 commentaire
  • Aucun commentaire

www.limmobilierdunmondequichange.fr/smart-building-et-intelligence-artificielle-etat-des-lieux-et-opportunites/ - 17-07-2019
L'immobilier d'un monde qui change, site édité par BNP Paribas Real Estate