Actualité

Penser la ville

Près de chez vous

Smart cities : quels sont les projets des métropoles françaises ?

20/10/2018 17:53
Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Les smart cities, ou villes intelligentes ne sont plus un « buzz word » mais bien une réalité concrète. Aujourd’hui les villes ont un triple défi à relever : la révolution numérique, la croissance urbaine, et les défis climatiques. Pour être attractive, une ville doit proposer des services d’excellence aux citoyens et aux entreprises. C’est pour relever ces défis que de nombreuses agglomérations font le pari de la ville numérique, et œuvrent ainsi à se transformer en villes intelligentes.

Les smart cities en France

25 communes, métropoles et communautés d’agglomérations en France ont lancé des projets de villes intelligentes. Les grandes métropoles de Paris, Marseille, Grand Lyon, Nantes, Lille, Bordeaux, Rennes, et l’Eurométropole de Strasbourg pour ne citer qu’elles, en sont de très bons exemples.

Il n’y a pas un modèle type de smart city, chaque agglomération a ses propres enjeux, territoires et histoires. Néanmoins, selon une étude du JDN, les projets les plus développés concernent une douzaine de thèmes principaux. Parmi eux, quatre ont particulièrement le vent en poupe :

L’open data

C’est l’ouverture des données publiques de la ville (sur les transports, la démographie, le tourisme, etc.) aux entrepreneurs et aux citoyens, pour leur permettre de développer des applications d’intérêt public. Par exemple, à Rennes, les habitants peuvent s’impliquer dans la conception de la ville et la gestion de son environnement via la plateforme collaborative 3DEXPERIENCity. L’Eurométropole de Strasbourg utilise aussi l’open data pour l’application Strasmap, grâce à laquelle les habitants peuvent consulter l’état de la circulation en temps réel et calculer le meilleur itinéraire à emprunter.

Le wi-fi linéaire public

Il permet d’accéder gratuitement à internet, à tout endroit de la ville. C’est le cas par exemple à Bordeaux, où le reséau « wi-fi Bordeaux » permet à toute personne se situant aux alentours des bornes d’accès placées sur les quais, entre le pont de pierre et le Hangar 14, et sur les grandes places de la ville, de surfer sur internet.

Les smart grids

Tirant profit de la technologie de l’Internet des Objets (IoT), les réseaux électriques intelligents sont utilisés pour équilibrer l’offre et la demande, et fournir aux habitants un approvisionnement sûr et compétitif. Le Grand Lyon a par exemple lancé un projet smart grid de grande ampleur dans le cadre de son programme « Smart Electric Lyon». La ville a déjà équipé plus de 20 000 usagers tests afin de réduire les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre. Lille, qui souhaite réguler et mieux gérer les dépenses du quartier universitaire, a aussi développé des technologies de smart grid sur les réseaux d’eau, d’électricité, de gaz, de chaleur, et d’éclairage public de La Cité scientifique de Villeneuve d’Ascq.

Les plateformes participatives

Ce sont des outils en ligne qui permettent aux habitants de donner leurs avis, de faire des observations ou de signaler des problèmes à leur mairie. C’est le cas à Paris, avec l’initiative « Imaginons Paris demain » qui permet à tous ses habitants d’être informés des projets en cours, de se concerter, et de co-construire leurs quartiers, notamment dans le cadre du plan local d’urbanisme. Marseille propose un service similaire avec le magazine en ligne gratuit madeinmarseilles.net.

Les projets de smart city améliorent indéniablement l’attractivité des métropoles françaises qui les implémentent. La ville d’Issy les Moulineaux, une smart city pionnière en matière de numérique, peut en témoigner : depuis 20 ans le nombre d’habitants y a augmenté de 35%, et le nombre d’emplois y a plus que doublé.

Autres articles susceptibles de vous intéresser :

Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Réagissez !

Commentaires fermés 0 commentaire
  • Aucun commentaire

www.limmobilierdunmondequichange.fr/smart-cities-quels-sont-les-projets-des-metropoles-francaises/ - 17-12-2018
L'immobilier d'un monde qui change, site édité par BNP Paribas Real Estate