Actualité

Près de chez vous

Régions

Territoires à énergie positive : l’Eure-et-Loir en exemple

24/07/2013 11:31
Imprimer  |  Ajouter aux favoris
champ photovoltaïqueInauguré le 29 septembre 2012, le parc photovoltaïque de Crucey en Eure-et-Loir va permettre de produire l’électricité nécessaire à la consommation de 28 000 habitants. Le Conseil général du département, à l’initiative de ce projet, ambitionne de faire de l’Eure-et-Loir le pionnier de l’énergie positive dans l’Hexagone.

Près de 750 000 panneaux pour ce nouveau territoire à énergie positive

Le site de Crucey qui accueille le nouveau parc photovoltaïque a été doté de près de 750 000 panneaux. Avec une puissance de 60 mégawatts-crête, ces panneaux permettront d’alimenter en électricité 28 000 habitants. Installé en partie sur une ancienne base de l’OTAN, le parc de Crucey représente une opportunité pour l’Eure-et-Loir de « renforcer sa position dans le peloton de tête des départements en matière d’énergies renouvelables », comme le souligne Albéric de Montgolfier, Président du Conseil général d’Eure-et-Loir.

Une friche militaire reconvertie en parc à énergie positive

Le terrain actuellement occupé par le parc photovoltaïque a successivement servi de base à l’OTAN (jusqu’à la fin des années 60) et de terrain d’entraînement à l’armée française. En raison de la pollution du site (le désamiantage des anciens bâtiments se poursuivra jusqu’en 2014), l’espace d’une superficie de 450 hectares était inutilisable par les agriculteurs. Sa reconversion en parc photovoltaïque représente donc une opportunité pour l’Eure-et-Loir de continuer à exploiter tout le potentiel de cette zone. D’autant que le département ambitionne de devenir une référence en France en matière d’énergies renouvelables et de développement durable.

L’exemple Eurélien en matière de développement durable

L’Eure-et-Loir a régulièrement fait figure de territoire pionnier en matière de développement durable. Ainsi, en 1999, il était le premier département à signer une charte départementale de l'environnement avec les services de l'état. Depuis, l’Eure-et-Loir n’a cessé d’investir dans les énergies renouvelables, créant de nouveaux emplois et agissant à l’échelle départementale en faveur de l’environnement.

Désormais, outre le photovoltaïque, l’Eure-et-Loir dispose de plusieurs sites d’exploitation d’énergies respectueuses de l’environnement (biogaz, agrocarburants, énergie éolienne…). Autre signe de l’engagement de l’Eure-et-Loir en faveur du développement durable : le département a également investi dans plusieurs sites de valorisation énergétique des déchets.

Grâce au plan climat énergie mis en place, en 2012, 71% de la consommation d’électricité domestique en Eure-et-Loir était issue des énergies renouvelables. Un exemple pour de nombreuses régions françaises, en quête de solutions énergétiques durables et plus respectueuses de l’environnement.

Davantage d’informations sur les initiatives euréliennes sur le site du Conseil Général d’Eure-et-Loir Nozideo.
Imprimer  |  Ajouter aux favoris

Réagissez !

Commentaires fermés 0 commentaire
  • Aucun commentaire

www.limmobilierdunmondequichange.fr/territoires-a-energie-positive-leure-et-loir-en-exemple/ - 20-09-2019
L'immobilier d'un monde qui change, site édité par BNP Paribas Real Estate